Takouine

A. Rappels sur PXE (WDS)

Pour garantir un mécanisme d’amorçage PXE, il est nécessaire d’offrir un adressage IP dynamique aux clients via un serveur BOOTP ou DHCP. Les clients peuvent ensuite télécharger un système d’amorçage via un serveur Trivial FTP (alias TFTP). Le schéma ci-après symbolise les principales étapes de ce processus.

PXE01-img01-550x334 (1)

 

Notez que les serveurs DHCP et PXE (dérivé de BOOTP) sont techniquement très proches et utilisent les mêmes ports de communication réseau.(D’où la nécessiter de désactiver l’option d’écoute lorsque le DHCP est présent sur le serveur WDS lui-même).  En présence d’Active Directory, les serveurs WDS doivent être “autorisés” au même titre que les serveurs DHCP.

Concernant PXE, les 2 options DHCP les plus intéressantes sont :

Option 66 : Nom d’hôte du serveur de démarrage – C’est-à-dire l’adresse IP ou le nom du serveur chargé de fournir un système d’amorçage à la machine cliente.

Option 67 : Nom du fichier de démarrage – permet de stipuler le nom du fichier d’amorçage (précédé du chemin éventuel, relatif à la racine TFTP du serveur). – Ne confondez pas l’option 67 avec le port 67, ça n’a rien à voir  :-)

TOUT VOIR Ajouter une remarque
VOUS
Add your Comment