Takouine

Google Cloud, G Suite… Google renomme et se la joue tout-cloud

Quelques jours avant sa keynote du 4/10, Google renomme et regroupe ses services. Les Google Apps for Work deviennent G Suite et rejoignent Gmail, Drive, Doc, mais aussi API, les outils de machine learning, Chrome OS ou encore Android au sein de Google Cloud. Et c’est bien plus qu’un simple rebranding !

Google est un géant, y compris sur le cloud. Ce n’est pas une nouvelle, tout le monde est déjà au courant. Pourtant, Mountain View a décidé de renforcer un peu plus cette position, en réunissant l’intégralité des services liés au nuage sous une seule et même bannière : Google Cloud.

Diane Greene, Senior VP en charge de cette nouvelle branche, explique qu’elle rassemble « le portefeuille des produits, technologies et services Google qui permettent à nos clients d’opérer dans un monde numérique facilement et avec des performances de pointe ». En d’autres termes, tout ce qui est service Web est intégré : Gmail, Docs, Sheet, Slides, Traduction, Drive, Agenda, Hangouts , Google Cloud Platform, les API et les outils de machine learning, les API, Android et Chrome OS, les services entreprises, qui passent par ailleurs de Google Apps for Work à G Suite…

Une suite logique

Il n’y aura aucun changement du côté de l’utilisateur. Cette annonce ne serait donc qu’un simple « rebranding » ? Une vulgaire astuce marketing pour mettre en avant la dimension Cloud de Google ? Pas vraiment… Le géant voit plus loin et continue d’axer sa stratégie sur le cloud, sur le tout cloud. Les Chromebooks en sont un bon exemple.

D’autant que cette annonce survient au même moment que celle de nouveaux outils pour le cloud et le machine learning. Vient en premier lieu une série d’outils « intelligents » dans la lignée de Smart Reply (l’assistant personnel intégré à Allo) et destinés aux équipes en entreprise via G Suite. « Stockage plus intelligent » dans Drive, « planning plus intelligent » dans Calendar, idem pour les tableurs de Sheets, les présentations, Hangouts, Drive…

google-cloud-network

S’y ajoutent les nouveaux produits et services de Google Cloud Platform, « à l’ère de Google Cloud ». Huit nouvelles régions couvertes, cloud data warehousing et machine learning, version 1.4 de Kubernetes… Le tout en test chez Google (évidemment) et chez un parterre de partenaires : Airbus, Home Depot, Snap Inc, Evernote, Niantic… On ne peut dire pour l’heure si ce « renommage » est un moment historique pour Google, mais il est certain que l’annonce est loin d’être anodine.

4 octobre 2016

0 responses on "Google Cloud, G Suite… Google renomme et se la joue tout-cloud"

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.